Algoma Manitoulin Kapuskasing MP Carol Hughes
Algoma Manitoulin Kapuskasing MP Carol Hughes

Even if many travel plans have been put on hold, the weather is certainly cooperating this summer.  While people wait to see how we will get more people back to work and bring children back to the classrooms, blue-bird days and warm temperatures are inviting us to get out and enjoy summer.  Mercifully, we are blessed with much to do that can be undertaken within social distancing guidelines.  That makes it more compelling to venture out and enjoy yourself in a safe manner while shaking off some of the cobwebs that accompany the long stretch of physical distancing we have undertaken to address the first wave of the pandemic.

In this part of the country we are rich with opportunity to get out and enjoy ourselves. There are adventures to be had, new areas to explore and many attractions that are operating, even if some are doing so under modified circumstances.  With fewer tourists in the region, businesses are anxious to fill the gap.  The hope is that Ontarians will take the opportunity to explore their own province and help keep some of our important small businesses afloat through the pandemic.  That’s the message the Tourism Industry Association of Ontario (TIAO) is spreading as it seeks to drum up business for the provinces $36 billion tourism sector.

There’s little doubt that tourism has taken one of the biggest hits since March.  With the American border closed and air travel still sorting itself out, the lack of visitors in the north is noticeable. That’s why the TIAO efforts make so much sense.  If more of us can take ‘staycations’ while visiting our own areas, it increases the chances that many of our tourist businesses, especially Mom and Pop outfits, will be able to survive.  So, if you’ve ever considered booking a cabin from an outfitter or checking out a provincial or a private campground park, now is the time.

On top of that, most summer markets are open despite physical distancing regulations.  These can offer everything form fresh produce to unique hand-crafted products.  As an added bonus, markets like these give us the perfect opportunity to buy local - an idea that I am receiving far more correspondence about than ever before.  Restaurants with patios have been slowly re-opening and many are still operating for delivery of pick up.  As more businesses start to re-open, there will be more to choose from and, hopefully, support.

An important consideration these days are travel restrictions.  Some regions, like Atlantic Canada, are only open to a bubble of provinces.  Ontario isn’t one of them and people trying to enter the Atlantic bubble may find themselves turned back at the New Brunswick border.  That doesn’t apply in Ontario and residents are free to travel within the province to their heart’s delight.

While visiting your own back-yard might not sound as sophisticated as an international vacation the time spent learning more about your area is rewarding. Doing so allows you to travel down that road you always wondered about, learn more about your area’s history and culture, and even offers the chance to make new acquaintances. Additionally, a local vacation requires less preparation and far less travel than some of the more glamorous sounding options. It might save a few dollars too!

I hope you can find a fun adventure in your own area or throughout the province this summer.  It remains important to be mindful of distancing and to maintain good hand hygiene, but we are doing that just to go shopping these days and the habit should be easily maintained wherever you go. I know that businesses will appreciate your effort, support and your patronage.

Partir à la découverte de votre région

Plusieurs projets de voyage ont été suspendus, mais la température, elle, est au rendez-vous cet été. Tandis que les gens attendent de voir comment nous aiderons la population à réintégrer rapidement le marché du travail et les enfants à retourner en classe, le temps chaud et ensoleillé nous invite à sortir et à profiter de l’été. Heureusement, nous avons la chance d’avoir accès à une multitude d’activités qui peuvent se pratiquer tout en respectant les règles de distanciation sociale. Voilà qui incite à mettre le nez dehors pour s’amuser de façon sécuritaire, question de se dérouiller après la longue période de distanciation sociale instaurée pour affronter la première vague de la pandémie.

Dans notre coin de pays, les occasions de sortir et de s’amuser sont légion. Il y a de belles aventures à vivre, de nouvelles régions à explorer et de nombreuses attractions touristiques à visiter, même si ces dernières ont dû s’adapter à la nouvelle réalité. Les entreprises tiennent à remédier à la faible affluence des touristes dans la région. Les Ontariens sont appelés à partir à la découverte de leur propre province et, du même coup, à aider une partie de nos précieuses petites entreprises à rester à flot pendant la pandémie. Voilà le message lancé par l’Association de l’industrie touristique de l’Ontario (TIAO), qui cherche à promouvoir le tourisme, dont les retombées s’élèvent à 36 milliards de dollars dans la province.

Nul doute que le secteur touristique est l’un des plus frappés depuis le mois de mars. Avec la frontière américaine qui demeure fermée et le transport aérien qui est encore en période d’adaptation, la rareté des visiteurs dans le Nord de la province ne passe pas inaperçue. Voilà pourquoi l’initiative de la TIAO est pleine de bon sens. Si nous sommes nombreux à prendre des vacances aux environs de chez nous, les entreprises touristiques du coin, surtout les petites entreprises familiales, auront de bien meilleures chances de s’en tirer. Si vous avez déjà eu envie de louer un chalet dans une pourvoirie ou de camper dans un parc provincial ou un camping privé, c’est le moment idéal pour le faire.

En plus, malgré les règles de distanciation sociale, la plupart des marchés estivaux sont ouverts. On y trouve toute sorte de choses, tant des fruits et légumes frais que des créations artisanales uniques. Qui plus est, ces marchés sont l’occasion parfaite d’acheter des produits locaux – un thème récurrent dans les lettres qui me sont envoyées depuis un certain temps. Bon nombre de restaurants offrent encore la livraison ou la cueillette sur place et ceux avec des terrasses rouvrent lentement leurs portes. Le choix sera plus grand à mesure que d’autres entreprises rouvriront et les occasions de manifester notre soutien, souhaitons-le, seront plus nombreuses.

Il faut aussi tenir compte des restrictions de voyage. Il y a des régions, comme le Canada atlantique, qui ne sont accessibles qu’aux résidents de certaines provinces. Il s’agit d’une bulle dont l’Ontario ne fait pas partie. Par conséquent, des gens risquent d’être refoulés à la frontière du Nouveau‑Brunswick s’ils tentent d’entrer dans la bulle atlantique. En Ontario, c’est différent, les résidants sont libres de voyager à l’intérieur de la province tant qu’ils en ont envie.

Même si visiter sa région a un peu moins d’éclat que partir en vacances à l’étranger, il est gratifiant de passer du temps à découvrir son coin de pays. Grâce à vos excursions, vous saurez enfin où mène la fameuse route qui vous intrigue depuis longtemps, vous apprendrez à connaître l’histoire et la culture de votre région et vous ferez peut-être même de nouvelles rencontres. Sans compter que les préparatifs sont bien moins grands et la durée du voyage bien plus courte quand on prend des vacances aux environs de chez soi au lieu de choisir une destination prestigieuse. En prime, vous économiserez peut‑être quelques sous!

J’espère que vous trouverez dans votre région ou ailleurs dans la province une activité excitante et divertissante cet été. Il demeure important de respecter la distanciation sociale et d’appliquer une bonne hygiène des mains, mais comme nous le faisons déjà chaque fois que nous allons dans les magasins, il ne devrait pas être difficile de conserver cette habitude partout où nous allons. Je sais que les entreprises vous sauront gré de vos efforts, de votre soutien et de votre clientèle.